Salvatore, Nicolas de Crécy


En lisant l'album qui réunit les quatre tomes de Salvatore, personnage canin sorti tout droit de l'imagination de Nicolas de Crécy, je me suis dit que j'avais affaire à un Zootopie à la française teintée de la poésie biscornue et tarabiscotée des Triplettes de Belleville qui m'avait marquée quand j'étais jeune. En faisant des recherches sur l'auteur de cette bande dessinée, je me suis rendue compte que ce rapprochement n'était pas dénué de bon sens, car Les Triplettes de Belleville est un film d'animation largement inspiré d'une autre série de bandes dessinées de Nicolas de Crécy, Le Bibendum céleste.

Salvatore, "garagiste de l'amour" misanthrope, grand amateur de fondue savoyarde, exerce ses talents de mécanicien à 2000 mètres d'altitude sur la crête des Alpes. Loin de l'agitation du reste du peuple animal, il n'a qu'une obsession : construire la Julie-mobile afin de rejoindre l'amour de sa vie (Julie, vous l'aurez compris), partie en Amérique du Sud. Il profite de son métier de garagiste pour "emprunter" à ses clients certaines pièces manquantes pour achever son chef d'oeuvre, mais seulement aux riches car, "vous pensez bien, meilleure qualité, meilleure fiabilité du matériel". Dans le même temps, la truie Amandine met bas sur un toit de Paris, d'où chute François, l'un de ses porcelets, qui sera recueilli par une jeune chatte gothique.

"Une vie sentimentale riche n'est-elle pas une nourriture aussi indispensable que la fondue par exemple ?

Salvatore cherche Julie, Amandine cherche François, et réciproquement. Une intrigue propice à un humour tendre, avec quelques pointes ironiques parodiant la vie d'humain : bonjour les réclamations à la préfecture après un passage à la fourrière, la tristitude de la vie parisienne, et l'indignation face au coût exorbitant d'une bouteille d'eau à la gare de Lyon. La nostalgie de l'enfance gravée dans les personnages animaux anthropomorphes se confronte à la dureté et l’âpreté de la vie d'adulte, et révèle deux trésors à ravigoter tout au long de la vie : l'Aventure et l'Amour.

Une ode loufoque à la lenteur et à la solitude à lire en dégustant une bonne fondue !

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque... (Cliquez donc !)

#humour #chien

29 views

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com