Le Sourire des marionnettes - Jean Dytar


La première chose qui avait attiré mon regard vers cet album alors que je déambulais chez mon libraire, c'était la dorure utilisée sur la couverture, qui révèle des éléments végétaux d'une finesse remarquable. La deuxième, très surprenante, était l'illustration centrale qui représente un homme tenant dans sa main une tête coupée arborant un sourire radieux. Il n'en fallait pas plus pour attiser ma curiosité de lectrice, qui a pu être satisfaite lorsqu'une bonne âme m'a offert ce livre à Noël dernier (merci à cette bienfaitrice qui se reconnaîtra !).

Le Sourire des Marionnettes de Jean Dytar conte un épisode de l'histoire iranienne à travers la destinée d'un sage perse nommé Omar Khayyām (qui a réellement existé - notre ami Wikipedia vous en dira plus par ici), devin en charge de l'établissement des horoscopes des puissants, dont la vie flotte au cours du XIème siècle au gré des mouvements religieux. Alors que la population iranienne est majoritairement chiite, les sultans turcs qui règnent sur ce territoire décident d'instaurer l'islam sunnite en tant que religion officielle. Certains chiites s'opposent à cet ordre, notamment un certain Hassan Ibn Sabbah qui fonde la secte des Assassins. Entre ces deux courants de l'islam, l'indépendance et le non-conformisme du malicieux Omar Khayyām sont alors mis à rude épreuve.

Surprenant tant sur le fond que sur la forme, Le Sourire des Marionnettes se distingue par son originalité. Le contraste annoncé dès la couverture ornée d'une contradiction entre le calme d'un jardin doré luxuriant et l'âpreté d'une intrigante tête coupée se confirme au fil des pages tournées. Le raffinement des traits et la composition étonnante des perspectives tranchent avec la violence et l'érotisme parfois cru de certaines scènes. Similaires à des miniatures persanes, certaines planches sont une véritable ode à l'art islamique, l’œil étant sans cesse attiré par les détails géométriques des décors. Le choix d'une introduction et d'une conclusion silencieuses renforcent la singularité de cet album, qui permet de se plonger dans un chapitre de l'histoire de l'islam, qu'on ne peut s'empêcher de rapprocher des déchirements actuels qui affectent cette religion.

Presque trop court, et à ne pas placer entre toutes les mains, cette bande dessinée rassemble tous les ingrédients qui font la réussite d'un conte des 1001 nuits : intrigues, amour, magie, trahisons, légendes et, bien sûr, poésie.

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque... (Cliquez donc !)

#Orient

0 vue

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com