Trois BD renardisantes !


Aujourd'hui est un grand jour : celui de la naissance du Renard doré ! Librairie spécialisée mangas et culture japonaise, le Renard doré ouvre en effet ses portes aujourd'hui au 41 rue Jussieu, dans le 5ème arrondissement de Paris. Vous trouverez sur le site de l'étincelant goupil toutes les informations pratiques, ainsi que certaines de mes chroniques, pour lesquelles j'ai la chance de bénéficier de la confiance du petit animal.

L'occasion de sortir de ma besace trois bandes dessinées mettant à l'honneur le renard dans toute sa splendeur, et il y en a pour tous les goûts !

Si vous êtes plutôt ...

... mélomane et bohème : Jeangot est fait pour vous !

Dans cet album, Joann Sfar et Clément Oubrerie immortalisent le célèbre guitariste de jazz manouche Django Reinhardt sous la forme d'un renard. Accompagné de son ami hérisson Niglaud, Django/Jeangot dévoile dès son plus jeune âge un énorme talent pour la musique, et peu importe si de graves brûlures le contraignent par la suite à développer une nouvelle technique de jeu. Un ton espiègle et mordant qui ravira les fans de Joann Sfar, dont la qualité des œuvres mettant en lumière nos amies les bêtes (Le Chat du Rabbin, Le Bestiaire amoureux) n'est plus à démontrer.

... sensible et empathique : découvrez sans tarder Goupil ou face !

Cette BD qui a été mon coup de cœur en 2017 est sans doute également celle que j'ai le plus prêtée, car elle explique avec tact et douceur des mécanismes psychologiques tels que la dépression qu'il me semble nécessaire d'essayer de comprendre dans notre société actuelle. Lou Lubie raconte non sans humour sa cohabitation avec sa cyclothymie, trouble de l'humeur de la famille des maladies bipolaires, qu'elle matérialise sous la forme d'un petit renard. Parfois tendre, parfois féroce, le petit animal susurre à sa colocataire la même phrase que pourrait vous chuchoter cet album ainsi qu'un autre célèbre renard : "S'il te plaît... apprivoise-moi !"

... guilleret·e et espiègle : et si vous vous laissiez tenter par Le Grand Méchant Renard ?

Comme son nom ne l'indique pas, le grand méchant renard est gentil, trop gentil, tellement gentil qu'il est incapable de développer ses instincts de prédateur féroce pour atteindre son objectif : manger des poules. Qu'à cela ne tienne, il décide de faire appel à la qualité du renard la plus connue, la ruse, et vole des œufs dans l'espoir de dévorer un jour les poussins qui en émergeront ... mais qui au grand désespoir de notre héros le prendront pour leur mère à la sortie de l’œuf. Drôle et tendre, cette bande dessinée plongera petits et grands dans une ménagerie aussi burlesque que celle de Chicken Run. Merci à l'auteur Benjamin Renner pour cette petite pépite !


© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com