Le Collier rouge - Jean-Christophe Rufin


"Il était entré dans l'armée pour défendre l'ordre contre la barbarie. Il était devenu militaire pour être au service des hommes. C'était un malentendu, bien sûr. La guerre n'allait pas tarder à lui faire découvrir que c'est l'inverse, que l'ordre se nourrit des êtres humains, qu'il les consomme et les broie. Mais, au fond de lui, malgré tout, il restait attaché à cette vocation. Et, à l'origine de cette vocation, il y avait l'acte d'un chien."

Il existe des amies qui, telles les bonnes fées qui se penchent sur les berceaux, savent vous glisser entre les mains le livre qui vous plaira. Le collier rouge a atterri de cette manière dans ma vie de lectrice, d'un coup de baguette de magique d'une personne chère à mon cœur.

Je n'ai quasiment pas pu lâcher ce livre une fois commencé. Il faut dire que l'intrigue a de quoi retenir l'attention : dans un village français plongé dans la torpeur du mois d'août 1919, un homme est enfermé dans une ancienne caserne. Dehors, un chien ne cesse d'aboyer. Lantier, un juge militaire sur le point de retourner à la vie civile, vient interroger le prisonnier pour clôturer l'enquête le concernant. Une série de questionnements vient alors très rapidement cogner à la porte de votre curiosité de lecteur·rice : pourquoi un paysan transformé en soldat le temps d'une guerre est-il détenu dans ce bourg ? Pourquoi ce chien reste-t-il campé à aboyer nuit et jour devant cette prison ? Et, surtout, pourquoi un héros de guerre semble-t-il chercher à se faire condamner ?

"Il sentait qu'il avait affaire à un prévenu plus difficile, dans lequel se mêlaient le bien et le mal. C'était agaçant, révoltant même, si l'on y songeait. Mais, au moins, il y avait un mystère à percer."

Quel plaisir de se faire mener par le bout du museau à travers les sentiers menant aux réponses tant attendues ! Court, limpide, efficace, le collier rouge tresse adroitement le destin de trois personnages : un prisonnier, un juge et un chien. L'atmosphère caniculaire d'un village français figé au sortir de la première guerre mondiale contraste avec la puissance d'un conflit international relaté à travers les réponses d'un prisonnier lors d'un interrogatoire mené par un juge réfléchi et quelque part philosophe. Cette contradiction d'échelles met en exergue les conséquences inattendues de la folie destructrice des hommes, de même que l'attribution d'un rôle clé à un chien renforce l'épineuse réflexion sur l'humanité et la loyauté qui résident en chacun de nous.

Insolite, ce petit livre qui se dévore très rapidement rassasiera les mordus d'histoires, des "petites" comme de la Grande.

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque... (Cliquez donc !)

#Animal #Guerre

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com