Manuel de survie à l'usage des jeunes filles - Mick Kitson


“Il faisait plus noir que noir sur la lande. Quand on éteignait les frontales le ciel au-dessus de nous était immense et tout piqueté d'étoiles et plus on regardait plus on distinguait les lignes et les tourbillons qu'elles formaient. Au milieu elles faisaient un tourbillon comme de l'eau dans une bonde avec des étoiles qui devenaient de plus en plus petites et de plus en plus nombreuses et de plus en plus pâles dans un nuage en spirale. Trop d'étoiles et trop de planètes dans toutes les directions et ça me faisait tourner la tête de les regarder [...] J'avais la même impression quand je voyais sur Internet des photos de foules immenses en Russie ou en Chine ou en Malaisie ou au Brésil et qu'on voyait à quel point les villes étaient grandes et combien de personnes il y avait dans le monde. Ou ce que je ressentais dans le bus en regardant les maisons qui défilaient et en pensant qu'il y avait tous ces gens dans le monde qu'on ne connaîtrait jamais et à qui on ne parlerait jamais ou même qu'on ne verrait jamais et qu'eux ne nous connaîtraient jamais non plus. C'est une drôle d'impression comme avoir peur et être heureux en même temps.”


***


Candidat n°3 au prix du meilleur roman 2020 des éditions Points, à la barre, je vous prie !

Veuillez tout d'abord décliner votre identité... Manuel de survie à l'usage des jeunes filles, vous dites ? Ce ne serait pas un titre un peu racoleur pour un roman narrant la fugue de deux sœurs dans une forêt ? D'ailleurs, vous me semblez flirter dangereusement avec le concept d'usurpation d'identité... connaissez-vous le roman Dans la forêt de Jean Hegland ? Mais oui, il s'agit aussi de l'histoire de la survie de deux sœurs au beau milieu des bois. Bon, je vous l'accorde, vous êtes profondément ancré dans le réel et vous avez choisi de vous implanter en Écosse là où le livre précité badine avec la dystopie et en territoire américain. Mais quand-même, vous avouerez que la comparaison est diablement tentante.

Je vous attribue toutefois le même pouvoir enveloppant et je tiens à vous remercier pour cette excursion dans l'atmosphère mythique des highlands. L'odeur de l'épicéa me montait presque au nez et j'aurais quasiment pu entendre le crépitement des feux de camp préparés par Sal pour sa sœur Peppa. Quelle tendresse entre ces frangines ! Mais pourquoi vous être encombré d'invraisemblances qui font perdre de l'intensité aux propos de votre auteur sur le passage à l'âge adulte et sur l'alcoolisme ? Pourquoi ne pas avoir accompagné vos aspects les plus crus (et parfois savoureusement drôles) de quelques notes de poésie ?

Sachez que s'il existait une infraction liée au non-respect des virgules, je vous verbaliserais. C'est comme pour les panneaux stop : dites à votre auteur qu'il ne peut pas griller les virgules à tout va ! C'est très perturbant de devoir relire des phrases longues pour en comprendre la construction et donc le sens, juste parce qu'elles ne sont pas structurées par des virgules. Cela vous donne un style, certes, et je suppose que c'est pour coller avec le caractère de votre narratrice, mais cela reste pénible, croyez-moi.

Je joue le mauvais flic, mais dans le fond, je vous aime bien quand-même. D'ailleurs, je vous le confesse : pour l'instant, vous êtes mon candidat préféré. Mais n'en tirez pas trop de fierté : sept autres candidats se bousculent encore derrière vous ! Alors, voici mon verdict : bien, mais peut mieux faire. Vous m'avez fait passer plutôt un bon moment de lecture, mais malheureusement, votre empreinte dans mon esprit ne restera pas aussi nette que celle d'un lapin dans la neige écossaise. Sans rancune ?


***


Manuel de survie à l'usage des jeunes filles, de Mick Kitson, aux éditions Métailié (240 pages ; 18 €, 11,99 € en format numérique) et aux éditions Points (285 pages, 7,60 €)

Merci aux éditions Points pour l'envoi du livre dans le cadre du prix du meilleur roman 2020 des éditions Points !


#PrixdumeilleurromanPoints2020

Mon avis sur les autres candidats au prix du meilleur roman 2020 des éditions Points :

  1. Roissy, de Tiffany Tavernier

  2. Les Enfants de cœur, de Heither O'Neill

28 vues1 commentaire

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com