A la recherche d'Alice Love - Liane Moriarty


“ Tout ça semble si irréel. Je me sens comme Alice au pays des merveilles. Tu te souviens, je détestais ce livre ! C'est tellement absurde. Toi non plus tu ne l'aimais pas. On préférait les choses qui avaient du sens. ”


Imaginez que, alors que vous êtes en plein cours de sport, vous tombez et que, une fois réveillé·e, vous comprenez petit à petit que vous avez oublié les dix dernières années qui se sont écoulées avant cette fameuse chute. Imaginez que le 13 janvier 2020, vous vous croyez le 13 janvier 2010. En quoi seriez-vous surpris·e, ravi·e ou triste du tournant qu'aura pris votre vie ?


C'est ce qui arrive à Alice Love, persuadée d'avoir 29 ans et d'être enceinte de son premier enfant. En réalité, à l'aube de ses quarante ans, elle a déjà mis au monde trois enfants, est devenue accro au sport alors qu'elle détestait cela et, surtout, semble fâchée avec la plupart de ses proches. Comment sa vie a-t-elle pu changer à ce point-là en une décennie ? C'est toute l'intrigue du roman de Liane Moriarty, A la recherche d'Alice Love (mais dont je préfère le titre anglophone : What Alice forgot ("Ce qu'Alice a oublié")).


“ Jusqu'où les choses avaient-elle pu changer en dix ans ? Du tout au tout, apparemment. ”


Jamais deux sans trois : après avoir dévoré Petits secrets, grands mensonges et Le Secret du mari, j'ai englouti A la recherche d'Alice Love en quelques jours, comme ses deux frères précédemment cités. J'ai retrouvé tout ce que j'aime dans les romans de Liane Moriarty : l'effet "page-turner", les ambiances de banlieues australiennes proprettes mais bourrées de contradictions, l'école des enfants comme centre de gravité de la narration, et, surtout, des thématiques féminines et féministes.


Après les thèmes du mariage et des violences conjugales, l'autrice se penche dans ce roman sur des sujets liés à la maternité. Les problèmes de stérilité, les fausses couches, les espoirs déçus ou les grossesses inattendues, tout est subtilement abordé. Comme d'habitude, cela m'a fait du bien de voir Liane Moriarty gratter le vernis de ces piliers sociétaux (ici, la maternité), qui génère tant d'injonctions aux femmes. Le tabou autour des fausses couches, les oppressions liées à l'horloge biologique, les batailles d'opinions sur les méthodes d'éducation... difficile d'avoir l'esprit tranquille en tant que femme dès qu'on a passé la trentaine (et même parfois avant !), qu'on veuille ou non avoir des enfants.


“ Elle était malheureusement incapable de s'ancrer dans le temps : aujourd'hui, hier, la semaine dernière, tout était confus. Elle flottait inexorablement au-dessus du calendrier, tel un ballon en goguette. ”


Malgré une happy end dont elle aurait pu se passer, Liane Moriarty a encore réussi à m'embarquer grâce à sa plume simple et efficace. Il me tarde de déguster un autre de ses romans !

A la recherche d'Alice Love, aux éditions Albin Michel (464 pages, 22 €)

0 vue

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com