Becoming - Michelle Obama


Il y a environ huit mois, je partais pour la première fois de ma vie aux Etats-Unis. Un rêve de longue date, qui paraît désormais bien lointain à cause de Coronavirus & consorts. Bonne touriste que je suis, je voulais absolument rapporter un souvenir de mon voyage en Louisiane. Mais très peu pour moi les pattes d'alligators séchées, et encore moins les poupées vaudou à l'effigie de Donald Trump (!). Et s'il y a bien un point sur lequel les livres anglo-saxons semblent à mes yeux meilleurs que leurs cousins français, c'est la qualité de leurs couvertures (comme dirait l'autre, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup). Bref, tout ceci pour vous dire que l'autobiographie de Michelle Obama se vendant absolument partout aux Etats-Unis, sa belle couverture cartonnée et ma furieuse envie de relire en anglais m'ont poussée à la glisser dans ma valise du retour. Et quel bon choix !


*


Délaissons mes considérations bassement matérialistes pour parler du fond de Becoming Devenir en français. Je ne vais pas maintenir le suspense plus longtemps : j'ai adoré cette autobiographie. Je craignais un discours très lissé et très axé sur le parcours politique de Barack Obama (non pas que celui-ci ne m'intéresse pas mais c'est précisément la place de Michelle Obama que je souhaitais voir mise en lumière). Et force est de constater qu'elle réussit à merveille à contourner les obstacles relatifs à son étiquette de "femme de" pour nous plonger dans son regard de femme, et plus particulièrement de femme noire. Ses propos sur les violences policières raisonnent d'ailleurs avec une puissance particulière au regard de l'actualité.


Même si elle ne dévoile évidemment pas certains aspects de sa vie, Michelle Obama livre suffisamment de sa propre intimité et de ses vulnérabilités pour faire de son livre un ouvrage très personnel. Petits exemples parmi tant d'autres : j'étais loin d'imaginer qu'elle détestait la politique, qu'elle et son mari avaient dû consulter un conseiller conjugal, ou encore qu'ils ont éprouvé des difficultés à avoir des enfants. Et puis, à côté des événements douloureux, il y a ces petits moments savoureux qu'elle raconte avec une fluidité incroyable : sa rencontre avec la reine d'Angleterre, avec Nelson Mandela, ses tentatives de sortie discrète de la Maison Blanche pour observer la demeure éclairée aux couleurs arc-en-ciel à l'occasion de la légalisation du mariage homosexuel, sa préparation pour le Carpool Karaoke avec James Corden.


Devenir est un bijou d'empowerment, d'intelligence féministe et d'espoir. Michelle Obama est une source d'inspiration à plusieurs égards : sa vision de l'éducation, la conciliation de sa vie de mère et d'épouse avec ses aspirations personnelles, l'importance qu'elle accorde aux personnes au potentiel caché ou réprimé, sa capacité à se relever de tous les affronts qui lui ont été faits, à en faire même une force, son optimisme et sa détermination... Bref, je ne peux tarir d'éloges la concernant même si je bien consciente qu'on dresse rarement un portrait négatif de soi au sein d'une autobiographie. Il n'empêche que la portée humaine et universelle de Devenir sur plusieurs points en fait une oeuvre remarquable, qui ouvre la porte à des réflexions plus larges que celles uniquement liées au statut de première dame des Etats-Unis.


Et vous, avez-vous succombé à l'engouement médiatique autour de ce livre ? Qu'en avez-vous pensé ?

Devenir, de Michelle Obama (éditions Fayard, 520 pages, 24,50 €/éditions Le livre de poche, 792 pages, 9,90 €)

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com