Le Diamant gros comme le Ritz - F. Scott Fitzgerald


“ "J'adore les bijoux, renchérit Percy, enthousiaste. Naturellement, je ne voudrais pas que cela se sache à l'école, mais j'en ai moi-même une collection intéressante. J'en faisais la collection avant de me mettre aux timbres.

Et des diamants, reprit John, avec exaltation. Les Schnlitzer-Murphy avaient des diamants gros comme des noix...

Ça, ce n'est rien." Percy s'était penché vers lui et avait baissé la voix au point qu'elle n'était plus qu'un simple murmure. "Ce n'est rien du tout. Mon père a un diamant plus gros que l'hôtel Ritz-Carlton.”


*


Je fais décidément de belles découvertes avec la collection Folio 2 €. Après m'être plongée dans les lettres fictives écrites par Jane Austen dans Amour et Amitié, je retrouve une autre plume que j'aime beaucoup : celle de Francis Scott Fitzgerald. Au-delà du fait que je n'en avais jamais entendu parler, Le Diamant gros comme le Ritz m'intriguait par son titre presque provocateur : cet énorme diamant est-il le fruit du mensonge d'un personnage issu de l'imagination du célèbre écrivain américain ? Une expression placée dans la bouche de l'un de ses protagonistes ? Ou est-il vraiment question d'une pierre précieuse aussi grande qu'un hôtel prestigieux ? Je ne gâcherai pas la surprise et vous invite à découvrir la réponse en lisant cette nouvelle extraite de Contes de l'âge du jazz, dans lesquels se trouve un autre récit plus connu : L’Étrange Histoire de Benjamin Button.


Une grande partie des ingrédients de Gatsby le Magnifique est réunie : un jeune homme introduit dans un monde d'opulence et de richesses, la folie des grandeurs, les aléas du bonheur éphémère, des amours contrariés ainsi que la peur de la déchéance et de la pauvreté. Gravitant autour de la "douceur mielleuse du luxe", Le Diamant gros comme le Ritz est plus fantasque et loufoque que Gatsby et donc peut-être plus accessible pour qui n'a jamais lu d'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald. Il faut toutefois apprécier les récits cyniques issus d'une époque qui avait ses codes, mais si vous avez une heure "à perdre", c'est une belle occasion pour découvrir le style de cet auteur.


A la croisée de Barbe Bleue et de la Poule aux œufs d'or, Le Diamant gros comme le Ritz est un conte mi-glaçant mi-burlesque sur la richesse et la liberté, qui tort merveilleusement le cou à l'expression "pour vivre heureux, vivons cachés". Cette nouvelle m'a plu, et n'ayant pas encore lu L’Étrange Histoire de Benjamin Button, il se pourrait bien que les Contes de l'âge du jazz s'ajoutent à ma wishlist littéraire...


Le Diamant gros comme le Ritz, Francis Scott Fitzgerald, collection Folio (2 €, 96 pages)

Merci à l'équipe Folio pour l'envoi du livre !

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com