Midi - Cloé Korman


“ Dans les couloirs de l'hôpital où je travaille, je repense à La Tempête comme à une curieuse expérience de l'espace et du temps, nous ramenant à l'échelle de petites communautés humaines, bien avant le temps des peuples et des nations, où la distribution des rôles sociaux entre un très petit nombre d'êtres humains permet à chacun d'accéder au titre de roi ou de reine, de ministre, de vice-roi et de vice-reine.”



*


Marseille, l'été. Deux jeunes femmes sont chargées d'un atelier théâtre auprès d'un groupe d'enfants. Quinze ans plus tard, nous retrouvons Claire, l'une des deux animatrices, qui est désormais médecin à Paris. Ébranlée par l'arrivée d'un patient, elle replonge dans ses souvenirs liés à la pièce qu'elle avait montée avec les enfants : La Tempête, de Shakespeare. Ce qui lie le soleil brûlant du passé de la cité phocéenne avec les cieux poisseux du présent de Paname ? Le fantôme d'un drame...


*


Lors d'un article précédent, je vous disais que je cherchais désespérément le coup de cœur parmi les livres que je dois lire pour le prix 2020 du meilleur roman des éditions Points. Je ne crie pas encore victoire, mais avec ce court roman, je suis sur la bonne voie (vous l'aurez compris, pour l'instant, il se hisse tout en haut de mon classement). Et tant pis s'il badine avec les ténèbres (dont je vous faisais part d'une certaine lassitude), il éclate paradoxalement de lumière et a fait battre mon petit cœur, qui s'est laissé porter par les multiples bourrasques de cette tempête littéraire. Car la maîtrise du rythme de la narration est impeccable. Cloé Korman réussit le pari de tresser une seule et même tension en entrelaçant trois fils qui nous font voguer entre passé, présent, et ce qui semble éternel : les souvenirs d'un été, les bousculades du présent et l'intemporalité de l'oeuvre de Shakespeare.


Lire Midi, c'est comme ouvrir une boîte contenant un puzzle que l'autrice vous aide à faire. Elle vous donne d'abord les contours pour construire un cadre, sans que vous n'arriviez à saisir les images qu'il va contenir. Puis, progressivement, vous arrivez à agglomérer certains morceaux pour qu'apparaissent progressivement les jointures du récit et les subtilités de l'histoire.


Fait assez rare pour que je souligne : ce roman m'a donné envie de lire du théâtre. Midi m'a donné très envie de lire La Tempête. Le fait de ne pas connaître cette pièce ne m'a absolument pas gênée dans ma lecture du roman, qui au contraire a attisé ma curiosité alors que je ne suis pas très encline à lire des pièces de théâtre (et d'ailleurs, j'en vois bien trop peu). Les petites accointances de Midi avec Le Cercle des poètes disparus (qui fait honneur à une autre pièce de Shakespeare, Le Songe d'une nuit d'été) ne m'ont pas laissée indifférente. Difficile de résister à une tragédie qui se joue autour d'un être magnétique, mystérieux et troublant... Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue. Laissez-vous irradier par la plume moderne et sensible de Cloé Korman !

Midi, de Cloé Korman, aux éditions Points (192 pages, 6,70 €)

Merci aux éditions Points pour l'envoi du livre dans le cadre du prix du meilleur roman 2020 des éditions Points !

Mon avis sur les autres candidats au prix du meilleur roman 2020 des éditions Points :

  1. Roissy, de Tiffany Tavernier

  2. Les Enfants de cœur, de Heither O'Neill

  3. Manuel de survie à l'usage des jeunes filles, de Mick Kitson

  4. Désintégration, d'Emmanuelle Richard

  5. L’Été des charognes, de Simon Johannin

7 vues

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com