L'esprit de Lewis, Santini & Richerand

31/10/2017

 

Oui, je l'avoue, c'est la couverture de cet album qui m'a follement attirée. Désolée pour cette considération bassement matérialiste, mais je suis sûre que les amoureux·ses des beaux livres me comprendront et pardonneront ce pêché mignon. 

 

Caresser la couverture et ressentir au toucher les quelques motifs en relief, s'extasier devant le détail d'intrigants dessins, incliner le livre pour faire miroiter la dorure du titre ... moult plaisirs de bon·ne vivant·e pour une bande dessinée autour de la mort. Ce n'est pas pour rien que j'ai choisi de vous causer de L'Esprit de Lewis le jour d'Halloween : l'histoire contée colle parfaitement à l'atmosphère de cette fête. 

 

Lewis est un jeune homme britannique d'une vingtaine d'année dont la mère décède à la toute fin du XIXe siècle. Il décide de traverser l'Angleterre pour rejoindre seul un manoir dont il hérite, qui abrite ses souvenirs d'enfance mais également le laboratoire de son père bondé de bêtes empaillées et d'animaux emprisonnés dans des bocaux. En quête d'inspiration pour écrire son premier livre, "Jonas et le fantôme de la noyée", il sera confronté à de curieux phénomènes piégés entre le monde des vivants et le royaume des morts ...

Amateur·rice·s de l'époque victorienne, adepte·s des histoires de fantômes, de manoirs hantés et de spiritisme, admirateur·rice·s de la poésie burtonienne, cette bande dessinée est faite pour vous. Le parfait équilibre entre une histoire finement narrée (de Bertrand Santini) et des illustrations sombrement romantiques (de Lionel Richerand) vous emportera dans un univers délicieusement effrayant. Pour les connaisseur·se·s, ce roman graphique m'a rappelé les agréables frissons que me procure le passage dans la salle de bal de l'attraction "Phantom Manor" de Disneyland Paris, un décor aussi macabre que féérique, peuplé de fantômes dansant.

 

Cet album est également une magnifique fenêtre sur la collection "Métamorphose" des éditions Soleil, que j'avais découvert avec la bande dessinée "Eco". Cette collection est présentée de la manière suivante sur leur page facebook : "Une nouvelle collection destinée à tous ceux qui aiment rêver. À ceux qui aiment les histoires racontées par leur grand-mère avant de s'endormir. Les histoires antiques, fantastiques, parfois même effrayantes, qui réveillent les monstres lovés en nous... Une collection qui s’adresse à un public large : les différents projets de Métamorphose oscillent entre le livre jeunesse et le roman graphique, dont le public adulte est aujourd’hui friand. Les livres de cette collection proposent une réflexion, un rêve - parfois effrayant, mais qui n'en demeure pas moins fascinant.". Difficile de résister lorsqu'on est habituellement séduit·e par les films de Tim Burton et par l'univers d'un autre Lewis, Carroll de son nom.

 

Vivement - c'est le cas de le dire - le tome 2 de L'Esprit de Lewis. Et au diable le proverbe "Ne jugez pas un livre à sa couverture".

 

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque...  (Cliquez donc !) 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com