Le Goût d'Emma - Emmanuelle Maisonneuve, Kan Takahama, Julia Pavlowitch

14/09/2018

A l'image du Parfum de Patrick Süskind, il existe des livres qui ont l'étonnante capacité de stimuler les sens. Vous vous en doutez au vu de son titre, le pouvoir du Goût d'Emma réside dans sa faculté à réveiller les papilles.

 

Ce manga dresse le portrait d'Emmanuelle Maisonneuve, première femme à être devenue inspectrice au Guide Michelin, le célèbre annuaire gastronomique. Notez d'entrée de jeu l'étonnant mélange des saveurs : une histoire française sous un format japonais, une alliance appétissante et très réussie. Moi qui ne suis pas folle de mangas, j'ai été séduite par l'assouplissement des "codes" qui écharpent souvent ma lecture de ces bandes dessinées : le sens de la lecture est français, les planches sont en couleur, et les traits nets cèdent parfois la place à des arrière-plans floutés. Certaines cases ressemblent presque à des photos : un régal. De quoi vous mettre l'eau à la bouche : on salive devant la reproduction des menus savourés par Emma et son don pour les ornementer de colliers de mots précis et professionnels.

 

Au delà du quotidien du métier d'inspecteur au Guide Michelin, Le Goût d'Emma met en exergue la ténacité d'une femme face à un milieu masculin plutôt conservateur : en plus du fait d'être la seule femme au sein d'une équipe d'hommes, Emma doit gérer le comportement cinglant de son compagnon, qui n'entend pas qu' "aller au restaurant" puisse être un travail, qui, comble du comble, prend le dessus sur leur couple.

 

Et puis, il y a ce voyage au Japon qui s'insère comme une parenthèse dorée dans le récit : Emmanuelle Maisonneuve devient le temps d'un séjour Emma-San pour s'initier aux goûts naturels et à l'art de la mise en valeur sobre de produits de qualité. Du marché de poissons au producteur de wasabi, on déambule avec plaisir à ses côtés.

 

Le seul défaut de ce manga ? Il se dévore trop rapidement ! On reste sur sa faim tant on souhaiterait connaître la suite des aventures de cette attachante Emma .. mais on le sait tous : la gourmandise est un vilain défaut !

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque...  (Cliquez donc !) 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com