The End - Zep

21/09/2018

 

Santa Cruz de la Serós, Pyrénées espagnoles : 32 personnes meurent mystérieusement, tombant au sol d'une manière soudaine.

 

Réserve de Doksla, Suède : Théodore, écolo dans l'âme, rejoint une équipe de chercheurs scientifiques menée par le Professeur Frawley, spécialiste en paléobotanique. Explorant les systèmes de communication entre les arbres, ce dernier s'est vu exclure de la communauté scientifique à cause d'une théorie surprenante : il y a 65 millions d'années, le règne végétal aurait décidé d'éradiquer les dinosaures de la surface de la planète, en raison de leur effet néfaste sur l'équilibre de la nature. La prochaine cible serait-elle les hommes ?

 

En faisant des arbres des protagonistes à part entière, Zep livre un thriller original dont le scénario ne manque pas de raviver la petit étincelle écologique qui peut sommeiller dans l'âme de ses lecteurs. Efficace et saisissante, cette dystopie est sublimée par des planches grand format colonisées par des dessins envoûtants de la flore et de la faune de plusieurs coins de la planète. Et puis, en arrière-plan "sonore", il y a cette chanson des Doors, la fameuse The End qui vient sonner le glas d'une société arrogante et irrespectueuse de son environnement. A cette playlist prophétique, j'ajouterais volontiers High Hopes des Pink Floyd... Nouvelle preuve que musique et bande dessinée savent se sublimer en fusionnant, The End constitue une fable apocalyptique réussie en ce qu'elle fait raisonner dans les tréfonds de nos âmes en perdition cette citation attribuée à Antoine de Saint-Exupéry : Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants ...

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque...  (Cliquez donc !) 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com