Smith & Wesson - Alessandro Baricco


Quand on tombe de cheval, il faut tout de suite se remettre en selle. J'ai décidé d'appliquer ce pragmatique dicton après le désappointement qui a suivi ma lecture de Soie. Sitôt ce roman fini, j'en ai attaqué un second du même auteur, conseillé par les excellentes libraires du Grenier d'Abondance (si vous cavalcadez du côté de Salon-de-Provence, foncez-y !). Pourtant, le genre théâtral de Smith & Wesson m'avait quelque peu rebutée ... mais je me suis laissée séduire par la couverture qui me rappelait les portraits de bandits dans mes vieux albums Lucky Luke (comme quoi, le choix d'un livre peut tenir à peu de choses). Et j'ai bien fait.

1902, chutes du Niagara, "capitale du suicide". Deux hommes particuliers, deux activités singulières : Wesson repêche les corps que les cascades engloutissent ; Smith établit un système de prévision météorologique basé sur des statistiques originales. Il archive la météo des dernières années en partant du principe que chaque jour commun constitue une journée particulière pour un être humain, qui fait qu'il se souvient du temps qu'il faisait ce jour-là :"Tous un jour ont vu mourir leur père, ou sont montés pour la première fois dans un train. Tous ont embrassé une femme, gagné une course, perdu beaucoup d'argent, tous sont entrés dans une nouvelle maison, sortis d'un hôpital. Des jours particuliers.". Et puis, dans leur discussion qui m'a replongée dans mes souvenirs d'En attendant Godot, survient Rachel Green (spéciale dédicace aux fans de Friends !), jeune et belle journaliste prête à tout pour obtenir le scoop du siècle...

... Et il n'y a plus qu'à se laisser porter par le courant narratif parfaitement maîtrisé par Alessandro Baricco ! La lecture se transforme en une embarcation sur le Niagara : si les premières pages sont paisibles, faussement légères et drôles, le rythme s'accélère rapidement pour immerger le lecteur dans une tension addictive (qui me manquait cruellement dans l'intrigue de Soie) le menant au bord du gouffre. L'atmosphère toute particulière du début du XXème siècle surprend par ses thématiques chères aux générations actuelles : jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour la gloire et la célébrité ? Mise en abîme de la société du spectacle, Alessandro Baricco offre avec Smith & Wesson un numéro de claquettes prenant, faisant danser le plaisir des mots avec la délectation propre aux bonnes histoires.

Et pour rester dans la même ambiance, ou presque... (Cliquez donc !)

#Théâtre

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com