La BD au crible de l'histoire : Hergé, Maurras, les Jésuites et quelques autres ... - Philippe Delisle

12/03/2019

 

 

"Nous avons pour notre part choisi d'explorer les représentations construites par le 9e art, de considérer les "petits Mickeys" comme des sources aussi éclairantes que des archives précieusement conservées dans quelque dépôt public."

 

Tintinophile ? Et si vous vos faisiez tintinnabuler vos neurones avec un petit livre très intéressant, La BD au crible de l'histoire, de Philippe Delisle, professeur d'histoire contemporaine ?

 

***

 

C'est tout d'abord le titre de cet essai qui a attiré mon regard. Depuis ma prime jeunesse, je voue une grande admiration pour ne pas dire fascination à l'égard des œuvres d'Hergé. Mais ma bonne conscience s'était retrouvée chamboulée par une affaire en justice initiée par la plainte d'un citoyen congolais et résidant belge contre la société Moulinsart. Il accusait la bande dessinée Tintin au Congo de porter un message raciste. Les tribunaux belges ont tranché, mais je suis restée seule avec mes interrogations : est-ce bien raisonnable de lire et de conserver dans ma bibliothèque une BD qui semble transmettre une idéologie coloniale voire raciste ?

 

"Hergé avait cédé aux canons de la caricature coloniale, en mettant en scène des Africains aux traits totalement outranciers, avec des lèvres énormes"

 

Je dois remercier Philippe Delisle de m'avoir éclairée sur de nombreux sujets et de m'avoir (ré)appris une leçon primordiale : il est très important de resituer une oeuvre dans son contexte de création. Son livre très documenté m'a permis d'envisager des relectures de mes trésors de jeunesse avec mes yeux d'adulte. Cette découverte était d'autant plus enrichissante que son essai se focalise sur les bandes dessinées belges de langue française qui ont égayé les bibliothèques de ma famille originaire du Nord de la France (et donc proche de la frontière belge). Un brin de nostalgie a par exemple pointé le bout de son nez à l'évocation des aventures de Jo, Zette, et Jocko. D'autres BD citées me sont beaucoup moins familières mais permettent d'étayer adroitement les propos de l'auteur. 

 

Ce dernier met en exergue des points qui m'avaient complètement échappé ou à propos desquels je n'avais tout bonnement pas réfléchi : l'influence des milieux catholiques conservateurs, du scoutisme (si, si !), ou encore des comics des Etats-Unis. Certains décryptages  — de la figure du missionnaire jésuite, du discours colonialiste belge — complètent son analyse et j'ai particulièrement apprécié les développements relatifs aux périodiques dans lesquels étaient publiées en premier lieu les bandes dessinées, moi qui suis tant habituée aux BD reliées "one-shots".

 

Quelques digressions sont un peu trop pointues pour moi, mais je ne peux décemment pas reprocher à Philippe Delisle de traiter en profondeur son sujet. De même, j'ai été un peu déçue que Tintin au Congo ne fasse l'objet d'une analyse que lors de la conclusion de l'ouvrage mais encore une fois, cela tient à mon référentiel et j'ai été ravie d'en apprendre plus sur des BD ou sur des dessinateurs qui manquaient à ma culture.

 

Quelques mots sur la forme car celle-ci rend la lecture agréable : l'utilisation à juste dose des code typographiques d'Hergé est très appréciable, cela rend tout de suite le livre très attrayant ! D'ailleurs, mon cher et tendre ne s'y est pas trompé : "ça ressemble à du Tintin !" s'est-il exclamé lorsque je lui ai montré La BD au crible de l'histoire arrivée dans notre boîte aux lettres. Par ailleurs, l'insertion de cases ou de planches extraites des BD citées facilite la compréhension des éléments analysés.

 

***

 

La BD au crible de l'histoire nous rappelle que le neuvième art et son influence ne doivent pas être négligés d'un point de vue historique. Tout comme un film ou une série télévisée, la BD agit aussi comme "un vecteur d'idées, de clichés ou de valeurs". Il est donc temps d'employer davantage cette très belle expression utilisée à maintes reprises par Philippe Delisle : celle de "littérature dessinée".

 

Je remercie les éditions Karthala pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio

La BD au crible de l'histoire : Hergé, Maurras, les Jésuites et quelques autres ... de Philippe Delisle, aux éditions Karthala, 206 pages, 18 €

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com