Roissy - Tiffany Tavernier

09/09/2019

Ce sac n'est pas le mien. Cette valise n'est pas la mienne. Pas davantage je n'ai de nom (Anna, je viens de l'inventer), d'adresse. Je ne sais même pas où ni quelle année je suis née. Suite à un choc – une agression ? un accident ? –, j'ai tout perdu de mon passé à l'exception de quelques bribes où je vois des gamines courir, le visage d'un homme, un accident de voiture... Sont-elles mes filles ? Et lui, cet homme, mon mari ? Étaient-ils tous dans la voiture au moment de... Plus j'essaie de comprendre, plus mon angoisse grandit, comme si cette femme que j'avais été cachait le pire. Mais quoi ?

 

Nom d'un tarmac en velcro ! Je ne vous ai pas encore annoncé la bonne nouvelle : j'ai été sélectionnée pour faire partie du jury du prix du meilleur roman des lecteurs points 2020 ! Premier candidat parmi la dizaine de romans que nous aurons à lire pour voter ensuite pour notre roman préféré : Roissy, de Tiffany Tavernier. Une histoire noueuse autour d'une femme qui vit depuis huit mois dans l'aéroport Paris-Charles de Gaulle alors qu'elle a perdu la mémoire. Nous arpentons ainsi avec elle les dédales de ce monde étrange où tant d'âmes se croisent sans jamais vraiment se rencontrer. 

 

Le point positif de ce roman réside dans la capacité de l'autrice à restituer l'ambiance si particulière d'un aéroport, sa face visible autant que ses tréfonds. Des publicités racoleuses des compagnies aériennes aux définitions techniques des appareils utilisés dans ce lieu à part, du brassage culturel à l'individualisme conforté par le tourisme de masse, de la majesté des avions à la vie secrète des SDF de l'aéroport, on se retrouve ballotté entre l'aspect quasi-superficiel et aseptisé de cet endroit et le gouffre émotionnel qu'il peut générer. D'une manière effroyable et pourtant belle, l'organisation rodée de Roissy contraste avec la confusion de la narratrice qui part à la recherche de sa mémoire et de son passé.

 

“Je  suis si bien ici à me laisser traverser par le foule. J'ai trois cents noms, autant de vies que je le désire, pourquoi m'entêter à revenir au pire ?”

 

Malheureusement, je ressors mitigée de cette lecture. J'ai été emportée par le tourbillon des pensées du personnage principal mais l'intrigue m'a embourbée dans un profond malaise dont j'étais contente de sortir une fois la dernière page tournée. Parachutée dans ce cadre très inconfortable bien qu'intriguant, j'avais hâte de quitter cette atmosphère de mauvais rêve. L'univers de ce roman est empreint d'une noirceur qui ne m'a pas plu, bien qu'elle tranche adroitement avec la magie des voyages dont tout aéroport est le point de départ. Et puis, difficile de ne pas penser au film Le Terminal de Spielberg avec Tom Hanks, ce qui, pour ma part, a érodé l'originalité du décor de ce roman... mais à chaque lecteur·rices ses références et donc sa vision du livre ! J'aurais également apprécié une note en fin d'ouvrage pour expliquer ce qui est vrai dans ce roman, notamment sur la situation des sans-abris à Roissy.

 

Une histoire improbable, brute et pourtant captivante à lire si vous souhaitez découvrir Roissy sous un angle inhabituel.

 

*

 

Roissy, de Tiffany Tavernier, aux éditions Sabine Wespieser (21 €, 280 pages) et Points (7,20 €, 227 pages)

Merci aux éditions Points pour l'envoi du livre dans le cadre du jury du prix du meilleur roman des lecteurs points 2020 !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com