Le Bruit des avions - Sophie Reungeot


13 novembre 2015 : attaque du Bataclan. 10 janvier 2016 : mort de David Bowie.


Il fallait du culot pour entrelacer ces deux évènements au sein d'une fiction et Sophie Reungeot l'a fait. Il fallait aussi du courage pour écrire une telle histoire en étant une rescapée des attentats. Et comme si cela ne suffisait pas, outre le culot et le courage, Sophie Reungeot propose un style agréable à lire. Rien d'incroyable, mais un tout prometteur. Beaucoup de pudeur et de douceur pour esquisser les traits de cette violence imprévisible qui peut surgir à tout coin de rue. Pas de pathos, pas de sensationnel : juste un dosage délicat d'humanité et de fragilité.


Le bruit des avions, c'est l'histoire de deux jeunes femmes, Laura et Audrey, qui se rencontrent fortuitement le soir du 13 novembre 2015. C'est aussi une ode aux années 90 : les nombreuses références ne séduiront pas tout le monde mais en ce qui me concerne, elles m'ont rappelé à quel point les souvenirs de cette époque peuvent servir de refuge mental. Ne cherchez pas une intrigue extraordinaire : on comprend très vite son ressort et le dénouement n'est guère surprenant. Mais malgré cette maladresse narrative, je me suis attachée à Laura et Audrey, à leurs univers, à leurs questionnements et à cet espoir qui luit fébrilement à travers les pages du Bruit des avions. C'est avec une drôle de sensation dans l'âme que j'ai refermé ce livre : le pressentiment que je vais vite l'oublier tout en ayant le cœur profondément marqué par les brumes mélancoliques qui s'en dégagent. A tenter s'il atterrit entre vos mains.

 

Le Bruit des Avions, de Sophie Reungeot, aux éditions Harper Collins (288 pages, 18 €)

Merci aux éditions Harper Collins pour l'envoi du livre !