Le Service des manuscrits - Antoine Laurain


“ Charles excellait dans cet art feutré de laisser entrouvertes toutes les portes pour que le vent du destin s'y engouffre.”


*


Nom d'une écriture de médecin lisible ! Que vous dire du roman Le Service des manuscrits, d'Antoine Laurain, dont j'attendais beaucoup ? Qu'il m'a fait passer un bon moment ? Certainement ! Que j'ai aimé ce mélange d'enquête policière et de satire sur le monde des écrivains et de l'édition ? Assurément ! Que je vous le recommande vivement ? Là... cela devient plus compliqué de vous répondre par l'affirmative.


Car si sa première partie m'a complètement embarquée, je n'ai pas été convaincue par la pirouette finale de ce roman. Son fil d'Ariane étant "Mais qui est donc la mystérieuse personne qui a écrit le roman adoubé par le service des manuscrits d'une grande maison d'édition, en phase de gagner le Goncourt et dont l'histoire tragique est en train de s'accomplir ?", j'attendais une chute grandiose. On ne passe pas loin de la résolution platement catastrophique (vous savez, un peu comme dans ces films où on découvre à la fin que "ce n'était qu'un rêve" ou que "ce n'était que dans la tête" du protagoniste principal affecté par un problème psychiatrique) ; la clé de l'énigme est un peu plus alambiquée mais elle m'a laissée sur ma faim.


Ai-je tort de focaliser mon avis sur le dénouement de ce livre ? Sûrement, car il est aussi grugé de bons ingrédients : des dialogues piquants, un rythme soutenu qui en fait presque un page-turner, et, surtout, une place pour le destin et ses facéties qui m'a beaucoup plu.


Peut-être aussi avais-je trop en tête un autre roman à l'intrigue assez similaire dont je garde un excellent souvenir : Le Mystère Henri Pick, de David Foenkinos. C'est le problème des bibliothèques mentales : on ne peut pas s'empêcher de comparer... Il n'empêche que Le Service des Manuscrits propose une valse avec le monde du livre qui fait agréablement tourner la tête et le cœur. Alors, pousserez-vous la porte de ce bureau où tout peut arriver ?

Le Service des manuscrits, d'Antoine Laurain, aux éditions Flammarion (224 pages, 18 €)