Mon premier abandon de l'année


[avertissement : ce post et le livre présenté comportent des scènes pouvant heurter la sensibilité des lecteurs...]


Ai-je trop lu de romans de survie ? C'est la question que je me suis posée quand j'ai débuté la lecture du roman Le Sanctuaire de Laurine Roux. L'histoire d'un couple et de leurs deux jeunes filles qui survivent dans une cabane au milieu de la forêt. Aïe, difficile de ne pas penser au flamboyant Dans la forêt de Jean Hegland. Nuance : l'intrigue du Sanctuaire a pour contexte une pandémie. Re-Aïe, je ne suis pas encore prête à vouloir lire des fictions qui nagent dans un contexte similaire à celui qui a dernièrement pourri (au moins) deux ans de nos vies. Mais je m'accroche, du moins pendant la première moitié du livre... jusqu'à cette scène qui me fait fermer sec l'ouvrage : un fou dans les bois qui bande et éjacule dans le dos de la jeune héroïne alors qu'ils contemplent le vol d'un aigle.


Pourtant, j'en ai déjà croisé des scènes choquantes (et vous auriez bien raison de me rétorquer que Dans la forêt a son lot de passages inconvenants) mais là, ça ne passe pas. Ça sort de nulle part, c'est glauque, je ne comprends vraiment pas où l'autrice veut m'emmener. Alors je m'accorde l'un des dix droits imprescriptibles des lecteurs selon Daniel Pennac : le droit de ne pas finir un livre.


C'est toujours difficile pour moi de ne pas parler en bien d'un livre, encore plus quand il m'a été gracieusement envoyé par une maison d'édition que j'apprécie. Mais j'ai toujours fait le choix de tout partager ici, mes avis positifs, négatifs et mitigés. Voilà pourquoi je vous confesse cet abandon de lecture. Cela ne m'empêche pas de souhaiter que ce livre rencontre son public car la plume de l'autrice séduira sûrement plus d'un·e lecteur·rice.


Et vous, quel(s) livre(s) avez-vous abandonné(s) dernièrement ?

 

Le Sanctuaire, de Laurine Roux, aux éditions Folio (144 pages, 7 €)

Merci à la maison d'édition pour l'envoi du livre !