Olga - Bernhard Schlink


Peut-être avez-vous lu Le Liseur ? Ou miré son adaptation cinématographique avec Kate Winslet (entre nous : à ne pas manquer ! La dame a gagné l'Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle, c'est vous dire !) ?


Si vous avez répondu oui à l'une de ces deux questions, c'est que vous avez déjà été au contact de l'ambiance si particulière d'une œuvre de Bernhard Schlink et que son livre Olga, présenté ci-dessous, pourrait vous plaire. Sinon, ruez-vous d'abord sur Le Liseur : la recette est la même et bien qu'elle soit aussi réalisée avec talent dans Olga, vos neurones de lecteur·rice seront bien plus émoustillés par Le Liseur.


Au menu d'Olga, des ingrédients identiques, que j'ai beaucoup aimé retrouver : le portrait d'une femme discrète, modeste et résiliente, un panorama de l'Allemagne sur plusieurs décennies, des secrets, un narrateur masculin qui se retrouve à les décrypter presque malgré lui et surtout surtout ! – la plume incroyablement belle et fluide de Bernhard Schlink.


Son style est un vrai régal. Même si j'ai parfois craint des longueurs ou des détours inutiles, le talent de conteur de l'auteur m'a toujours tenue en haleine. Avec Bernhard Schlink, le temps est un élastique qui peut autant vous sauter à la figure que se détendre pour plonger des pans de vies entières dans les abysses de l'Histoire. Certes, le twist final n'est pas aussi estomaquant que celui du Liseur, mais la douce mélancolie et l'amour qui se dégagent d'Olga en font un roman très appréciable. Petit argument final : si vous aimez l'épistolaire, une belle surprise vous attend entre ses pages. Alors, tenté·e ?

Olga, de Bernhard Schlink, aux éditions Gallimard, collection Du monde entier (272 pages, 19 €)

Merci à la librairie Le Grenier d'abondance pour ce bon conseil !

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com