True Story - Kate Reed Petty


“ Mme MacConnolly dit que c'est bien de parler de cas où l'on surmonte l'adversité. Mais je ne pense pas qu'on puisse jamais vraiment surmonter l'adversité. Je pense qu'on peut au mieux comprendre comment la porter avec soi et poursuivre son chemin. ”


*


C'est une histoire de destins croisés et de vies brisées. UNE histoire ? Pas si sûr ! Car ils sont nombreux, ces fragments de récits en tout genre qui peignent les pages de True Story : échanges de mails, lettres de candidatures, scripts, transcriptions d'enregistrements audio : impossible de s'ennuyer avec ce pêle-mêle narratif qui, loin d'être un bric-à-brac, se révèle un casse-tête soigneusement orchestré par la plume de Kate Reed Petty.


Les ingrédients de départ sont faussement simples : un lycée américain, une fête, deux sportifs éméchés de l'équipe de crosse qui raccompagnent une demoiselle alcoolisée. Et puis le soupçon d'agression sexuelle. Et surtout : la rumeur. Dévastatrice, incontrôlable, venimeuse, invincible.


“ Si tu ne contrôles pas ton histoire, c'est ton histoire qui te contrôlera. ”


Si le premier quart de ce roman m'a donné la sensation de revoir se jouer le scénario de l'excellente série Thirteen reasons why, la suite m'a plongée dans du Gallmeister "pur jus" : on galope vers des contrées perdues, aussi bien géographiques que mentales, avec ce frisson qui parcourt l'échine au gré des pages frénétiquement tournées. Jusqu'à une fin absolument scotchante, le genre de fin qui vous fait reconsidérer tout le livre et vous donne envie de le glisser dans d'autres mains pour échanger sur ce final renversant.


Avec ses références aux grands films d'horreur américains (Shining, Massacre à la tronçonneuse, Le Silence des Agneaux et tant d'autres) ainsi que sa toile d'araignée narrative, True Story est le page-turner parfait pour accueillir l'automne et son parfum de citrouille édentée.

True Story, de Kate Reed Petty, aux éditions Gallmeister (448 pages, 24,60 €)

Merci à Micka pour ce beau cadeau !