Watership Down - Richard Adams


“ Les lapins, dit-on, ressemblent aux humains par bien des aspects. Ils savent surmonter les catastrophes et se laisser porter par le temps, renoncer à ce qu'ils ont perdu et oublier les peurs d'hier. Il y a dans leur caractère quelque chose qui ne s'apparente pas exactement à de l'insensibilité ou de l'indifférence, mais plutôt à un heureux manque d'imagination mêlé à l'intuition qu'il faut vivre dans l'instant. ”


*


Nom d'une carotte à paillettes ! Si on m'avait dit un jour que je me serais prise de passion pour une histoire de lapins, ça aurait été comme m'annoncer une pandémie il y a deux ans : je n'y aurais pas cru ! Et pourtant, à mille lieues des soucis sanitaires dont on ne voit pas la fin, Watership Down, du romancier britannique Richard Adams, m'a fait vivre une extraordinaire épopée lapine ! Tout comme ma super libraire du Grenier d'abondance m'avait conseillé ce livre, je vous le recommande chaudement.


Saluons pour commencer la beauté de l'objet : Watership Down est un roman de la collection "les grands animaux" de la maison d'édition Monsieur Toussaint Louverture, qui publie des chefs d'œuvre "de façon suffisamment belle pour que vous ayez envie de les voler mais suffisamment accessible pour que vous n’ayez pas à le faire". Et croyez-moi, 12,50 euros pour ce petit trésor, aussi beau par son format que bon par son contenu, c'est un investissement qui vaut son pesant de carottes en or !


En compagnie d'Hazel, un valeureux lapin poussé à quitter sa garenne avec une petite troupe d'amis rongeurs aux personnalités variées et attachantes, j'ai ri, j'ai tremblé, j'ai voyagé. J'ai admiré l'imagination sans borne de Richard Adams, la finesse de ses trouvailles et son sens de l'odyssée implantée avec goût au beau milieu de la campagne anglaise. Des prénoms donnés aux héros lapins jusqu'à leur délicieux langage propre (jugez plutôt par la définition de leur mot kataklop : "désigne un tracteur, et, par extension, tout véhicule à moteur (mot invariable)") qui fait de chaque note de bas de page un régal, en passant par des mythes fondateurs aussi attendrissants qu'hilarants (un petit exemple pour la route : "En des temps très anciens, Krik créa les étoiles. Il créa aussi le monde, car le monde est l'une d'entre elles. Il les créa en répandant ses crottes à travers le ciel, et c'est pour cela que les arbres et les plantes poussent si bien aujourd'hui sur la Terre."), impossible de résister au charme fou de Watership Down.


Oubliez un temps Ulysse, Harry Potter et Frodon Saquet, laissez-vous embarquer dans un univers aussi riche, tumultueux et prenant que le leur en glissant vos pas dans les empreintes d'une exceptionnelle bande de lapinous, qui vous fera vivre une aventure hors du temps. Longue vie à Watership Down !

Watership Down, de Richard Adams, aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, collection les grands animaux (544 pages, 12,50 €)


Merci à la librairie Le Grenier d'abondance pour cet excellent conseil !